samedi 8 juillet 2017

1816 : Nancy Storace et John Braham, parents d’élève…



Henry Dison Gabell (1764-1831) fut le directeur de Winchester College, établissement réputé dans lequel William Spencer Harris Braham, le fils naturel d’Ann Selina Storace fit ses études entre 1815 et 1817.

Nancy Storace fait allusion aux frais de scolarité de son fils, payés par son ancien compagnon John Braham, dans deux lettres de février et d’août 1816.

Par ailleurs, le paiement des frais de scolarité de son fils fut l’objet d’une lettre assez sèche de John Braham, après la mort de Nancy Storace, puisqu’il estimait (à tort) que Spencer héritait de la fortune de sa mère, et qu’il était devenu plus riche que lui…



Henry Dison Gabell directeur de Winchester College, portrait de Sir George Hayter (1792-1871)


Sir George Hayter (1792-1871)
Dr. Henry Dyson Gabell,
Inscription au verso : « Feu Dr Henry Dyson Gabell, peint de mémoire d’après une miniature antérieure et différentes esquisses faites durant sa vie, George Hayter 1838 »


Fils d’un chanoine mineur de la cathédrale de Winchester, Henry Dison Gabell est originaire de cette ville.

Il fait ses études à Winchester College, puis au New College d’Oxford. Il y obtient son BA en 1786, et en devint fellow jusqu’en 1790. Il entre à Cambridge en 1807, obtint son MA et devint Doctor of Divinity en 1811.

En 1788, il obtient le bénéfice de St Lawrence à Winchester. En 1812, il obtint le rectorat d’ Ashow (Warwickshire), et en 1820, celui de Binfield (Berkshire). Il conservera tous ces bénéfices jusqu’à son décès.

En 1790, il épouse la fille d’un ecclésiastique. La même année, il est nommé professeur à l’école de Warminster : il a alors une vingtaine d’élèves à sa charge.

En 1793, il devient second master à Winchester College, puis directeur en 1810.

Son insistance sur la qualité de l’enseignement prodigué donne un relief accru aux élèves sortant de l’établissement, mais sa sévérité provoque une rébellion d’élèves en mai 1818. Il aurait utilisé des « espions » pour se renseigner sur leurs agissements, ce qui fut perçu comme sournois. De plus, les garçons s’étant rendus sur la promesse qu’on leur accorderait des congés, il envoya des soldats pour s’opposer à eux ; cette manœuvre fit accuser Gabell de duplicité. A la suite de ces incidents, plusieurs élèves furent renvoyés.

En décembre 1823, Gabell démissionne de son directorat à Winchester College.

Il meurt à Binfield le 9 April 1831.

Il était ami avec Samuel Parr.


Sources :

Lettres de John Braham et Nancy Storace, conservées dans les archives du Sir John Soane’s Museum.

J. M. Rigg, ‘Gabell, Henry Dison (1764–1831)’, rev. M. C. Curthoys, dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004; online edn, Oct 2005.


La lettre de John Braham est citée dans la biographie de Nancy Storace,
Nancy Storace, muse de Mozart et de Haydn,
par Emmanuelle Pesqué, page 345.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre message. Il sera mis en ligne après modération....